archive

Archives Mensuelles: février 2013

catphoto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La légende veut que le jeune Hans Stern, fraichement débarqué d’Allemagne au Brésil dans les années 30, vendit son bel accordéon Hohner (pour 200 dollars) afin de monter sa société éponyme, H.Stern. Le symbole est fort, car il s’agissait du seul souvenir de son pays d’origine. Mais il a eu le courage de tout lâcher, de quitter sa « béquille » pour se lancer dans le nouveau monde. Bel exemple, surtout quand on sait aujourd’hui qu’H.Stern est le joyau du luxe Brésilien, et qu’il brille dans le monde entier.

Il aura fallu que j’attende la trentaine (et d’habiter le Brésil), pour comprendre la dimension symbolique du bijou, et plus généralement de la pierre et des métaux précieux.

Un jour, je suis passée devant la boutique du célèbre bijoutier de la rue Garcia d’Avila à Rio. Il y avait en exposition un énorme cristal de roche brute. Automatiquement cela m a fait penser à la Kryptonite de Superman, cette pierre issue de sa planète Krypton, qui est son talon d’Achille. Symboliquement pour Superman, cette pierre lui rappelle son origine, mais surtout que, tout puissant qu’il est, sa planète est plus forte que lui.

Ainsi, porter ou posséder des bijoux, ce n’est pas uniquement avoir quelque chose de très cher et de très beau: c’est d’abord un morceau brute de notre planète. La pierre est ensuite taillée et sertie, mais non transformée. Le lien entre le bijoux et notre planète Terre est plus facile à faire au Brésil, où la Nature crie son nom à chaque coin de rue. Trouvées principalement dans dans les mines de l’état du Minas Gerais, les pierres d’ H.Stern sont belles, pleines de force et de couleurs, emblème magique de ce pays merveilleux. Loin du poids de la tradition des bijoutiers Européens, H.Stern ose un style neuf, imitant souvent la végétation. Il propose des collections en collaboration, les plus célèbres étant celles d’Oscar Niemeyer et de Diane Von Furstensberg. Le Musée de la marque est ouvert au public, c’est d’ailleurs le 4 ème site le plus visité de Rio…Tourmalines, Emeraudes ou Topazes, ces demoiselles sans âges ont déjà fait tourner bien des têtes.

J’aime l’histoire d’H. Stern car elle symbolise bien le Brésil, mélange d’une terre pleine de richesses et d’hommes venus de partout pour la travailler. Au moment où j’écris ces lignes, mon père est venu me déposer sur mon bureau un écrin. A l’intérieur, une bague sertie d’une Aigue Marine. Je ne l’avais jamais vue. La pierre a été achetée chez Stern à Rio, par mes grands parents, à une époque où déjà  ma famille avait un lien fort avec le Brésil. C’est un trésor, mais surtout un souvenir, qui n’a pas pris une ride. En essayant la bague je regarde ma main, et je me dis que je suis la troisième génération à la porter, et que derrière moi il y aura sans doute une quatrième ou une cinquième génération. Cette pierre c’est un peu ma Kryptonite à moi, elle me rappelle mon origine, l’histoire de ma famille, mais en même temps je sais qu’elle est présage d’avenir car, vraisemblablement, elle me survivra…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :