Comprendre Osklen

 

 

 

 

 

Il y a des sujets d’épreuves qui vous marquent plus que d’autres. Quand j’ai passé le concours d’entrée de L’institut Français de le Mode je me souviens avoir eu à l’oral « La Mode et le Sport ». Ce dernier sujet m’avait donné pas mal de fil à retorde, et depuis cette réflexion m’obsède. La corrélation ( pas toujours évidente) entre le monde de la mode et du sport me donne l’occasion de  présenter et d’expliciter la marque Osklen.

Osklen fait la fierté des Cariocas dans le monde.  Pourtant cette marque est un peu « difficile » à cerner pour les Français. C’est un OVNI de la mode made in Brasil qui mérite d’être analysé. Créée en 1989, la marque compte aujourd’hui 32 magasins dans le monde dont 26 au Brésil. Plutôt masculine et autour du surfwear au départ, c’est aujourd’hui une marque globale Homme et Femme, avec des collections d’accessoires, des collections enfant et quelques capsules et collaborations.

Il y a autour d’Osklen une « philosophie de vie« , car gravitent autour de la marque deux associations: Instituto-E, sur l’insertion professionnelle et le développement durable et E-fabrics, sur la recherche et le  développement de nouveaux matériaux textiles.

Son fondateur, Oskar Metsavaht est une figure locale de Rio. Au départ orthopédiste et grand sportif, rien ne le destinait à la mode. Osklen est donc le fruit d’une réflexion qui vient de la nature ( Rio), du corps (orthopédisme) et du sport. A Rio De Janeiro, nos corps sont libérés, exposés, et trouvent leur place naturelle dans l’environnement luxuriant qui les entoure. On oppose trop facilement les notions de sport et de mode. Or ces notions ont tout intérêt à se raprocher. La mode « européenne » semble aujourd’hui résolument tournée vers le passé. Cela traduit l’expression d’une société en crise qui trouve refuge auprès d’un passé plus optimiste. Le sport, de son côté, a toujours eu la tête tournée vers le futur, vers la performance, vers la recherche technologique.  Associer à la mode une réflexion sur le sport est un moyen de la forcer à regarder vers l’avenir.

Nous avons du mal à cerner Osklen au premier abord car nous sommes relativement peu familiers au mélange de ces notions. Si vous interrogez un des créateurs de la Fashion Week Parisienne il vous dira certainement qu’il trouve son inspiration dans les archives de telle ou telle Maison de couture, ou dans les illustrations et photos de telle époque ou encore dans l’esthétique de tel ou tel autre film. Oskar  Metsavaht ne travaille pas de cette façon. Comme beaucoup de créateurs brésiliens il a les deux pieds bien ancrés dans notre époque, et la tête qui regarde en direction de l’avenir. Je suis la première à aimer les choses qui viennent du passé. C’est mon côté « fille vintage« . Mais il faut bien admettre que nous devons aussi laisser aux générations suivantes une mode contemporaine qui traduira notre époque. Dès lors que l’on comprend cela, le travail d’ Osklen prend une toute autre dimension.

Osklen n’est pas une marque qui suit les tendances de la création mondiale. C’est  un laboratoire  indépendant de réflexion sur le corps et sur la Nature (et donc sur la société qui les abrite) le tout en essayant d’imaginer l’avenir. En somme pour comprendre la richesse d’Osklen il faut avoir les pieds sur Terre et la tête dans la Lune….

http://www.osklen.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :